Spécialités normandes

Spécialités du Calvados

  • L'andouille de Vire

L'andouille, est une spécialité charcutière de Vire, à base d'abats de porc qui est ensuite fumée. Si vous voulez déguster une bonne andouille choisissez en une où l'étiquette mentionne « Véritable andouille de Vire ».

Depuis 1995, il existe une confrérie de l'andouille qui porte fièrement la renommée de la spécialité viroise. Leur slogan « Viro veni edi », à Vire je suis venu et j'ai mangé... de l’andouille.

Tous les ans, la star viroise a sa fête fin octobre début novembre.

  • Le cochon de Bayeux

Le cochon de Bayeux fait partie des six dernières races locales porcines françaises existantes à ce jour. Le cochon de Bayeux a vu le jour au milieu du 19e siècle, son berceau se situe au coeur du Bessin. Il est issu d’un croisement entre le porc normand et le porc noir du Berkshire. On le reconnaît aisément à sa robe blanche parsemée de taches noires de forme arrondie. Le cochon de Bayeux est élevé de manière traditionnelle, au petit lait, aux céréales et aux orties. Consommé à tout âge, sa chair, d’excellente qualité et sans graisse surabondante, est réputée à la fois pour sa saveur et son fondant.

Venez fêter le cochon de Bayeux chaque 2e week-end d’octobre bien entendu à Bayeux.

  • Les tripes à la mode de Caen

C’est véritablement la ville de Caen qui, à partir du 16e siècle, va donner aux tripes ses lettres de noblesse. Les tripes à la mode de Caen sont les plus connues et renommées du pays.

Les tripes à la mode de Caen prennent une saveur particulière à l'automne car les boeufs mangent à cette époque des pommes tombées des arbres. Pour les tripes, les composants restent les mêmes dans toutes les régions: l'estomac de boeuf, les pieds de boeuf et de veau désossés.

Chaque année, la confrérie La Tripière d'Or organise à Caen le concours de la meilleure tripe.

  • Le trou normand

Le trou normand est un digestif qui se prend en milieu d’un long repas afin de pouvoir savourer ensuite le reste des réjouissances. Le trou normand consiste à boire d'un trait un petit verre de Calvados. Il permettrait de dilater les parois de l'estomac et ainsi de redonner l'appétit.

Aujourd’hui, vous le trouverez le plus souvent accompagné d’un sorbet aux pommes.

  • Les caramels d'Isigny

Les caramels d’Isigny sont fabriqués avec des produits de qualité issus du Bocage Normand : lait entier, beurre, crème A.O.C. Le tout, cuit dans une boule de cuivre, donne l’onctuosité et la saveur aux fameux caramels d’Isigny.

En 2006, la ville de Bayeux, la Cidrerie Viard et Normandie Caramels se sont associés pour créer une recette locale unique : le caramel de Bayeux. Cette nouvelle confiserie est réalisée à base de caramel, purée de pomme, pur beurre et du cidre ajouté en fin de cuisson...

  • La confiture de lait

La confiture de lait est réalisée à partir de deux ingrédients des plus naturels : du lait partiellement écrémé et du sucre cristallisé. Grâce à une cuisson longue (plus de 8 h) et douce, le lait et le sucre sont transformés en une excellente pâte onctueuse au goût très fin de caramel. Après cuisson, le conditionnement se fait à chaud ce qui permet une conservation longue du produit.

  • La teurgoule

La teurgoule est un succulent entremet du Pays d'Auge, mêlant riz, lait de ferme, sucre et cannelle. Elle cuit dans une terrine en terre, au four, pendant 6 heures environ. C'est pourquoi elle est aussi appelée Terrinée.

L'origine de la teurgoule remonte au 17e siècle. Pour combattre les Anglais, Hollandais et Espagnols, Louis XIV autorisait les marins Français à attaquer les bateaux ennemis pour saisir les cargaisons. Lors d’un pillage, une flotte de corsaire d’Honfleur récolta dans son butin du riz et une épice : la cannelle. Le riz servi à faire un dessert. Le riz trop cuit ou mal dosé se taillait en tranche d’où le nom de bourgoule (bourré la goule).
Au fil du temps, fut ajouté de la cannelle et la cuisson s’affina pour devenir la teurgoule que nous connaissons tous aujourd’hui : crémeuse au léger goût de cannelle.

Depuis 1978, une confrérie défend les caractéristiques de la teurgoule. La suprême récompense est la remise de la « teurgoule d’or ».

Laisser un commentaire