vélofrancette voie verte ©Leslie LEFEBVRE

La Normandie à vélo : la VéloFrancette de Amayé-sur-Orne à Thury-Harcourt

Résumé des épisodes précédents

Dans les épisodes précédents (introduction façon Saga !), j'avais testé une partie (très petite partie) de ce que l'on appelle la VéloFrancette, prenant même quelques libertés quant au sens de circulation (une fois vers la mer une fois vers la campagne).
Je m'explique :  j'avais testé une partie de la voie verte depuis Pegasus Bridge (Bénouville) vers Ouistreham (en dépassant même jusqu'à Lion-sur-Mer)
Puis de Caen en direction de Thury-Harcourt (première tentative que nous n'avions jamais atteint pour cause de crevaison.

La VéloFrancette est cette voie verte qui permet d'aller de la Normandie (Ouistreham) à l'Atlantique (la Rochelle).

Cette fois-ci nous avons fini notre périple jusqu'à Thury-Harcourt en repartant quasiment de notre lieu de crevaison ("la revanche -  le retour" épisode 3)

Itinéraire Amayé-sur-Orne - Thury-Harcourt (13 km env.)

En partant d'Amayé-sur-Orne (au niveau du Pont-du-Coudray), une entrée possible sur la voie verte où se trouve le vélo-rail. Il y a un parking et quelques tables de pique-nique.

Sur cet itinéraire, les points remarquables sont  :
- Le pont du Coudray (Auberge à proximité)
- La forêt de Grimboscq et la Chapelle Sainte Anne à env. 2,5 km
- Le pont de Brie à 7,4 km (Auberge de la Suisse Normande (crêperie) à proximité)
- Le tunnel de Hom à env.11 km (qui a une spécificité - voir plus bas dans l'article)
- Thury-Harcourt (ancienne gare - petit espace restauration + toilettes)

Non loin de là, vous pouvez accéder au Kayak Club pour prolonger l'aventure !
http://www.kcth.fr/

Sur le parcours nous avons rencontré de nombreuses familles qui faisaient des portions de l'itinéraire (en vélo, en rollers). Mais également des cyclistes plus chevronnés avec vélo de route qui traçaient ! Nous faisons partie de la grande majorité : les cyclistes du dimanche (littéralement comme nous - en ce jour de canicule du 17 juillet) qui, a leur rythme,  parviennent tout à fait à réaliser le parcours.

La voie verte

Les équipements (tables, points d'eau, bancs ...) permettent de parcourir cette itinéraire en faisant quelques haltes afin d'observer cette partie de la Normandie (entre Calvados et Orne) que l'on appelle la Suisse normande et qui est si caractéristique : elle est verte son relief est accidenté. C'est une partie du Massif armoricain, d'où la présence de granit que l'on retrouve dans l'architecture des maisons et villages.

La voie est lisse permettant la pratique du rollers, ce qui rend également le parcours en vélo très agréable.

La carte

Quelques photos

Amayé-sur-Orne

Amayé-sur-Orne, départ près du vélorail de la voie verte

 

Le Tunnel de Hom

Le Tunnel de Hom, idéal pour organiser vos soirées d'Halloween 😉 Je vous rassure aucune rencontre avec ces habitants ne s'est produite lors de notre circuit à vélo.

 

Thury-Harcourt

Thury-Harcourt : buvette et petite restauration

Bilan de journée

Lors de l'édition précédente (pour cause de crevaison, dois-je le rappeler Grr) que les rustines ne servaient pas à grand chose (n'ayant rien pour détecter le trou) et qu'il valait mieux embarquer une chambre à air de rechange directement, cet épisode a confirmé l'urgence à investir dans un sous vêtement ou des cuissards  pour avoir une assise plus confortable.
Je sais, cela est joliment dit pour un événement banal et peu glorieux d'abandon pour cause de manque de confort (et non de fatigue) 😉
Ne l'oublions pas, nous avons fait l'aller-retour ! Soit env. 26km au total pour retrouver notre voiture 🙂

Cela reste la problématique première sur certains itinéraires, l'obligation d'envisager un aller-retour et la nécessité de voir s'il existe un train entre deux points pour pouvoir gérer un parcours + complet en une seule fois !

Prochain périple : La véloscénie (de Paris à Domfront).

2 commentaires

  1. Emilie 19 août, 2016 at 20:40 Répondre

    Sympa cette véloroute. Pour les fesses, moi j’ai acheté une selle renforcée, beaucoup plus large pour un bien meilleur confort.
    Avant d’être parents, nous faisions beaucoup de randonnées et de vélo et avions fait une partie de l’avenue verte Paris-Londres, de St Vaast à Buchy (80 km aller-retour). C’est super sympa et sécurisant. Et nous avions aussi fait un périple de Yvetot à Elbeuf en passant par les boucles de la Seine et la forêt de la Londe, soit 160 km en 2 jours. Bon là, je ne te dis pas les douleurs aux mollets et aux fessiers. Je ne sais pas si je serais capable de le faire de nouveau!
    En tout cas, c’est vraiment bien de développer les pistes cyclables!
    Bonne soirée!

    • Leslie 20 août, 2016 at 11:33 Répondre

      La selle plus large est effectivement une bonne solution! Sympa vos expériences! C’est un bon moyen de découvrir la région. Avec des enfants, rouler sur les voies vertes c’est l’idéal car on peut gérer les parcours plus sereinement ainsi que la fatigue de chacun!

Ecrire un commentaire