Kayak en Normandie dans la baie de l'Orne

Kayak en Normandie et découverte de la baie de l'Orne

Il y a de nombreux endroits où faire du canoë kayak en Normandie.
Ce qui est original ici, c'est que vous n'allez pas descendre une rivière mais vous allez découvrir la baie de l'Orne dite également baie de Sallenelles qui est une zone naturelle protégée du Calvados.

Kayak en Normandie

Kayak en Normandie

Pas envie de rester bronzer sur la plage ? Pas envie de vous baigner ?

Je vous dis tout de cette activité qui peut être réalisée en famille, dans un cadre tranquille, pour observer les oiseaux.
Si l'on a de la chance ... il y a une surprise en fin de parcours (il faut lire l'article jusqu'au bout).

Le kayak, ça ne s'improvise pas

Peut-être avez-vous votre propre kayak ? Vous savez ramer comme un pro ?
Cela n'enlève en rien la nécessaire connaissance des voies à emprunter quand on se trouve dans une baie ornithologique protégée.
Si vous empruntez un mauvaise itinéraire attention aux amendes ! D'où l'intérêt d'être encadré par un guide pour ces instants de découvertes.

Bien respecter la zone de protection renforcée de banc des oiseaux. Celle-ci accueille près de 40% des oiseaux qui fréquentent l'estuaire.

Etape 1 :  rendez-vous à l’école de voile un dimanche pour une sortie dans la baie en canoë kayak

Tout d'abord je tiens à évoquer l'accueil très sympathique que l'on a reçu à l’école de voile de Franceville  ! (voir coordonnées en fin d'article)
Les encadrants ont été attentifs au groupe qui était très hétérogène : adolescents, famille avec jeunes enfants, groupe d'amis ...
Notre sortie était prévue le matin, le rendez-vous fixé à 9h30.

Etape 2 : le matériel du bon kayakiste

Les préparatifs sont toujours un moment pour chacun de faire connaissance avec le groupe et avec le matériel !
Il s’agit de trouver sa combi parmi l’offre très vaste du club : shorty, combinaison longue sans manche …
De toute façon je marche en canard avec ce genre d’équipement 🙂

La mienne était sans manche et semi longue ce qui m’a valu, à la fin de la ballade, un beau bronzage jusqu’au milieu des chevilles … vous visualisez ? L’inverse de ce que qui se passe quand on met des chaussettes (et des claquettes pour les plus fashion) … ridicule !

Bien sûr, on y ajoute un gilet de sauvetage, on prend des rames en rapport avec notre taille. Et on choisit son canoë : monoplace, ou bi ou tri places.
Si vous aimez prendre des photos, vous pouvez demander à mettre vos affaires dans un bidon pour les protéger pendant la rame.

Etape 3 : on rame et on découvre la baie

Petite mise en bras rapide :
On remonte petit à petit la baie non loin de la côte, c'est l'occasion de tester notre capacité à guider le kayak et à se coordonner s'il on rame à deux.

Kayak en Normandie dans la baie de Sallenelles

Kayak en Normandie dans la baie de Sallenelles

 

Les marais

J'adore le passage dans les marais :  il faut détecter les endroits où il y a le plus d'eau afin de ne pas s'ensabler.
A deux, le kayak est plus lourd alors mieux vaut anticiper !
Il faut être discret pour observer les oiseaux dans leur habitat naturel, on avance tout doucement les uns après les autres.
Sable, jonc de mer et salicorne (les fameux haricots de la mer) constituent ce paysage si sauvage.

Quelques pauses nous permettent de prendre connaissance avec la faune et la flore expliquées par notre guide.

Petit passage en mer

Afin d'éviter le banc blanc où certains oiseaux pondent et se reposent (c'est la zone protégée), nous hissons les kayak de l'autre côté d'une petite dune.
On atteint alors la mer. Il faut la prendre de face pour passer les quelques vagues qui offrent alors les premières sensations.
Ne pas se mettre sur le côté pour ne pas risquer de prendre une tasse d'eau salée (voire une casserole :)) puis c'est le moment de retourner en direction de la baie en mode récupération : c'est la mer qui nous pousse et l'on se pose sur l'autre rive.

La Tour d'observation

On pose les kayak, on marche dans les chemins sableux jusqu'à la tour en bois qui sert d'observatoire.
On croise alors de quoi reprendre des forces : les argousiers.

L'argousier chargé de vitamines C

L'argousier chargé de vitamines C

Les baies des argousiers (oranges) sont comestibles, un peu acides mais chargées en vitamines C. C'est un véritable stimulant pour l'organisme.
C’est l'idéal pour tout bon kayakiste qui doit reprendre des forces après l’épreuve des vagues

La récompense ? C'est la vue imprenable du haut de ses 6 mètres.

Observatoire en bois de la baie

Observatoire en bois de la baie

Les oiseaux de la baie

Parmi les oiseaux que nous avons observés ce jour-là, il y avait :

  • L'aigrette : un bel oiseau blanc élancé qui ressemble au héron.
  • Le gravelot à collier interrompu : un petit oiseau qui porte bien son nom (avec un collier noir autour du cou mais qui ne se ferme pas devant laissant un torse blanc). On les a aperçus de très loin. Ce serait une bonne idée que j'investisse dans des jumelles.
  • La mouette Rieuse : blanche et ailes gris perle (celle de Gaston Lagaffe - > col noir (sauf en l’hiver où elle devient blanche))
  • Les goëlands (autrement dit les grosses mouettes)
  • Le cormoran : oiseau noir dont le plumage n’est pas étanche et qui doit donc revenir se sécher après ses séances de pêche !

 

La surprise

Vous aviez deviné? Ce sont les phoques !

Une cliente a demandé lors de l’achat de son billet si elle pouvait prendre « l’option : phoque ». On sait que les phoques sont présents en Normandie et notamment dans la baie du Mont Saint Michel, mais aussi dans les ports de la côte fleurie.
Ce qui était une boutade s’est avérée être la réalité lors de notre expédition : une colonie de phoques vient se faire dorer la pilule et nous avons eu la chance de les observer, comme le démontre la photo ci-dessous.

 

Les phoques viennent bronzer en Normandie

Les phoques viennent bronzer en Normandie

Autres activités pour découvrir les alentours :

Les alentours peuvent également se visiter à pieds ou en VTT.

En visitant la Maison de la Nature et de l'Estuaire à Sallenelles, vous trouverez une exposition permanente et les sentiers de découverte pédestres et cyclistes ... le monde vivant de la baie et les enjeux des bouleversements qui s'annoncent.
http://www.tourisme-campagnebaieorne.fr/

En pratique

 

Restaurant Face Baie

Restaurant Face Baie

Pour une sortie en kayak ou en pirogue

Ecole de voile de Franceville
Chemin de la Baie, 14810 Merville-Franceville-Plage
www.voile-franceville.asso.fr

Pour se restaurer après l'effort

Bar – restaurant Face baie
Pour finir cette matinée sportive (durée : environ 3 heures), nous avons testé le bar-restaurant « Face Baie ».
Très bonne surprise pour cette première fois : l’accueil fut sympathique malgré l’affluence et la cuisine copieuse et goutue (côte de veau sauce morille accompagné d’un gratin dauphinois et aile de raie …)
De prime abord, les prix semblent un peu élevés mais au final pour une cuisine de qualité on n’est pas déçus !

Sur la carte :

 

6 commentaires

  1. Martine Marchand 11 septembre, 2017 at 09:34 Répondre

    Magnifique reportage, comme d’habitude. J’ai voyagé de chez moi en attendant, je l’espère, pouvoir le faire réellement ! J’attend avec impatience, les jardins de Giverny. Mon rêve : m’y promener en compagnie de Claude Monet…… Félicitations à Leslie qui nous permet de quitter notre quotidien quelques instants ! MERCI

    • Leslie 12 septembre, 2017 at 17:48 Répondre

      Merci Martine pour ces gentils mots très encourageants !
      J’espère donner envie de découvrir des endroits parfois peu connus des normands eux-mêmes.
      Bonne fin de journée
      Leslie

  2. Lefebvre 12 septembre, 2017 at 17:32 Répondre

    Ça donne vraiment envie de se mettre au kayak.
    Et….de « visiter » la baie de l’Orne.
    Merci Leslie de nous faire voyager dans notre beau pays 😉

Ecrire un commentaire